Avoir une nouvelle moto pour sa saison de compétition c’est juste un kiff absolu ! Mais avant de s’attaquer à la préparation hivernale, encore faut-il faire le rodage. Et, avec moins d’une semaine pour effectuer plus de 1000 kms avant de désosser complètement la belle, pas le choix, il va falloir affronter le froid hivernal…

Elle est à peine arrivée que Big Panini devra rapidement rejoindre l’atelier pour passer au bistouri. Trouver une idée pour lui mettre 1000 bornes au compteur (au minimum) en moins de 3 jours, devient urgent !

Çà tombe bien, cela fait un an que je dois aller découvrir le Shop Olli Motorcycles de mon pote Lolo. On fait une croix sur le week-end romantique en Italie et direction La Teste de Buch pour un road trip un peu Rock’n’Roll !

Voici ma recette pour un road trip gelé sur une Hypersport avec option « jambes courtes ».

A – DE QUOI TE PROTEGER DU FROID :

Un équipement adapté bien évidemment et éventuellement quelques litrons de boissons chaudes à ingurgiter !

Avant de profiter du « doux climat » du Bassin d’Arcachon, il va falloir affronter des zones où la température ressentie sur la moto sera négative ! Si M’sieur ! D’ailleurs en voyant un flocon jaune s’allumer sur le tableau de bord de la Ducati, je me suis posée la question : « Est-ce bien raisonnable tout çà ?! »

Des gants moto chauffants

Première fois que j’utilise des gants chauffants et je dois admettre que c’est un équipement qui s’avère indispensable dans ces conditions de température. Même si l’autonomie de la batterie est limitée (environ 1h30 quand la température est au max), ils restent en outre, suffisamment protecteurs pour que tu ne finisses pas avec le syndrome de Raynaud ! Moi qui déteste les gants d’hiver (l’impression de conduire avec des moufles de ski), j’ai par ailleurs adoré le bon feeling conservé au guidon de ma moto.

Des sous-vêtements techniques efficaces

Si de bons sous-vêtements techniques tu n’as pas, avec une peau marbrée tu finiras ! Bien que j’utilise depuis 2 ans la marque SIXS, je ne l’avais pourtant encore jamais testée par des températures négatives. Voici ma recette pour se sentir comme un petit poulet au four :

1 tour de cou, 2 leggings et 2 hauts (ligne Carbon Underwear Warm), une paire de chaussettes.

Un blouson et un pantalon en cuir

Je dois vous avouer que je n’ai pas spécialement dans ma garde-robe moto d’équipements « typés route » permettant d’affronter les longs trajets quelque soit la météo. Du  coup, pour ce voyage, j’ai finalement opté pour un blouson qui est plus « Vintage » demi-saison que spécifique « grand froid » (d’où mes 2 couches de sous-vêtements). Mais après en avoir essayé plusieurs, c’est finalement dans ce modèle que je me suis sentie le plus à l’aise au niveau des mouvements.  Et combiné à mes sous-couches, il aura parfaitement fait le job.

Pour ce qui est du pantalon, j’ai mis un pantalon en cuir de piste. J’ai juste enlevé les sliders, fallait quand même pas tenter le diable !

B – UN CASQUE DE MOTO ADAPTÉ AUX LONGS TRAJETS

Mettre un casque vintage pour rouler avec ma Panigale V4 aurait été une énorme faute de goût ! Il me fallait donc, un casque aussi « racé » que ma nouvelle monture. Le moment parfait pour tester mon nouveau casque intégral Bell Race Star Flex, autrement que sur piste.

Verdict :

  • Très confortable. Le poids allégé d’ailleurs y participe beaucoup.
  • Aucun problèmes de condensation, ni de buée, même en chantant « quand te reverrai-je … pays merveilleux ?! »
  • Un large champ de vision, sur route un véritable atout sécurité.
  • Une parfaite insonorisation. Juste ce qu’il faut pour entendre rugir ma flamboyante rouge !
  • Seul bémol … il n’empêche pas la goutte au nez 😉

C – DES BOTTES MOTO ADAPTÉES 

… à ma taille…

Pas le choix que de prendre des bottines en cuir à talons compensés, si je veux éviter de me vautrer à chaque péage ou lors des nombreux ravitaillements en essence. Evidemment, pas de protection de la malléole (pas bien !) sur ce genre de modèles, mais un bout coqué tout de même (bien !).

À bon entendeur, Mesdames, Messieurs les fabricants 😉

D – DE LA SUITE DANS LES IDÉES

La Panigale V4 est juste parfaite… sauf cette p….. de béquille impossible à choper !

Déjà sur mon premier essai piste de la belle, j’avais eu besoin d’une assistance béquillage/débéquillage. J’appréhendais donc déjà ce grand moment de solitude annoncé, arrivant sur les diverses aires d’autoroute criant à mon homme ou à qui voudrait bien l’entendre : « Eh Oh ! Eh Oh ! Vous pouvez venir m’aider ?!!! ». Bref, la honte !

Heureusement j’ai le MacGyver de la bécane à mes côtés ! Et, en un « tour de tournevis » il m’a remplacé l’ergot de ma béquille par une longue et grosse vis !

Tu vois … il faut visser la vis !

E – UNE ASSISTANCE AU CAS OÙ

Difficile de transformer la Panigale en side-car pour y trimballer le petit et le clébard. D’autant plus qu’il faut y caser mes 4 valises (pour deux jours) 😉 . Du coup ma joyeuse troupe m’a accompagnée en mode « convoi exceptionnel pick-up+remorque fermée ».

J’avais surtout à coeur de faire un rodage de la moto et de la boite de vitesse « aux petits oignons ». Enquiller des kilomètres d’autoroute pour les premiers tours de roues de la Ducati n’était donc pas la meilleure idée.

Du coup, avoir la possibilité de charger la moto pour rallier les départementales ou pour récupérer un peu au chaud était une idée qui me rassurait.

F – UNE MOTO QUE TU AIMES ET UNE POSITIVITÉ DÉBORDANTE

J’en ai rêvé et aujourd’hui je l’ai ! Du coup, comment ne pas s’enthousiasmer de chaque minute passée sur son dos, quelques soient les conditions 😉

« J’ai encore rêvé d’elle… »

G – DE BONS COPAINS

Finalement, on aura décidé de l’itinéraire de notre Road trip un peu à l’arrache et en fonction des potes à aller voir sur notre route. Cette escapade moto restera comme toujours avant tout une aventure humaine et de partage.

Merci encore à Seb, notre Chewbacca du Team « Le peuple du Village », pour cette incroyable soirée à parler « passion » et à contempler ses photos des World Ducati Week .

Merci à Lolo, de nous avoir hébergés et de nous avoir fait découvrir son magnifique Shop Olli Motorcycles et sa superbe région.

Merci à Titi et à ses parents, pour leur chaleureux accueil le soir même du nouvel an.

Merci à toutes les propositions de pauses-cafés reçues. Ce sera pour une prochaine fois.

Avec 1115 kms au compteur de Big Panini, notre mission est maintenant terminée.

Contre toute attente, j’ai pris beaucoup de plaisir lors de ce road trip. Je note également certains détails qui pourront m’apporter un confort supplémentaire lors de ma prochaine escapade sur route : notamment, remplacer mon sac à dos par une bonne sacoche de réservoir. Plus pratique pour choper la CB et le ticket aux péages. Plus sécure quand, comme moi, tu oublies de fermer la poche du sac à dos, laissant s’envoler sur l’autoroute son contenu directement sur le pare-brise du pick-up !

Bonne année 2019 et comme dit un ami « Ride As You Are » !

Lil’Viber 😉


Olli Motorcycles : www.ollimotorcycles.com

1252 avenue du Parc des Expositions

33260 La Teste De Buch

Tél : 05 56 66 52 95


MOTO : Ducati Panigale V4 Standard

EQUIPEMENT :

  • Veste en cuir RST Ladies Roadster Leather Jacket : 279,50 € chez Bihr
  • Sous-vêtements techniques SIXS :

                     Ligne Underwear Warm (PNXW et TS13W) : 59,95 € et 79,95 € chez SEMC

                     Maillot col montant TS13 Marinos : 64,95 € chez SEMC

                     Chaussettes courtes rouges : 14,95 € chez SEMC

                     Tour de cou TBX : 19,95 € chez SEMC

  • Casque : Bell Race Star Flex Nouveau modèle 2019 (Matte/glosse White/red) : 799,99 € chez Bihr
  • Gants chauffants : Racer Heat 3 : 260,90 € chez SpeedWay
  • Pantalon cuir : Revit Xena femme ; 339,99 €

Crédit photos : Hadystance / Lil’Viber