Le mois d’août est là et la fin de la saison de compétition pointe le bout de son nez. Je n’ai pas encore fait le bilan complet de cette année 2019. Mais j’ai eu le temps de faire le point sur l’équipement que j’ai utilisé cette saison sur la piste. Du podium aux « crash-tests », des températures à se « cailler les miches » à la canicule à « ne pas sortir un aïeul », j’ai tout testé pour vous !

Faire de la moto, tout le monde le sait, comporte des risques. On sait que l’on va tomber, on ne sait juste ni quand, ni où, ni combien de fois !

POUR PROTEGER MON DERCH !

1 – « Faire corps avec les éléments » 🙌 – Sous-combinaison SIXS STX dark red 

Pas de grande nouveauté puisque vous me voyez depuis maintenant plus de 3 années, en mode « couleurs Mentos » dans mes sous-vêtements techniques de la marque SIXS. Alors je ne vous referai pas tout le topo sur la fabrication, sur la technologie et sur les avantages de cette marque.

Tout est dans cet article : SIXS (clique ici !)

Par contre, j’ai souhaité cette année tester la combinaison une pièce de ma marque préférée. Et vous savez quoi, je ne l’ai quasiment presque plus quittée ! Pourquoi ?

1 : Parce qu’enfiler une sorte de bas qui recouvre tout ton corps en une seule fois, c’est juste super pratique. De plus, quand tu es une fille, tu as de toute façon des sous-couches supplémentaires vs les garçons (#brassière). Sa finesse est alors un atout pour réduire l’épaisseur sous la combar !

2 : Parce sous mes combinaisons en cuir taillées au millimètre près, je ne me sens plus à l’aise et encore plus libre avec cette sous-combinaison.

3 : Parce que quand il fait chaud, tu peux juste « dézipper » le haut pour une ventilation légère. Et si fortes chaleurs il y a (vu que tu es une gonzesse et que tu portes une brassière…) transformer ta tenue intégrale en legging tu pourras.

4 : Qu’il fasse +40°c ou -2°c, je me rends compte aujourd’hui qu’elle m’a aussi bien tenue au chaud qu’elle m’a ventilée !

5 : En toutes circonstances autres que « moto » elle ne me quittera plus (yoga, sieste, sport, stickage de Big Panini…).

6 : Faut avouer que c’est quand même plutôt sexy !

Les – :

Aller au petit coin nécessite de l’ouvrir complètement. Pensée pour les hommes, la petite « braguette » n’est pas utilisable par la gente féminine … par « professionnalisme journalistique » j’ai tout même essayé d’aller au petit-coin sans enlever ma combinaison. En tant que « princesse », pour espérer y arriver, du temps et un talent certain de contorsionniste il te faudra !

La finesse à son revers… À la différence du reste de mon équipement SIXS (haut et pantalon), après une année de dur labeur, des petits signes de fatigue (accrocs ou petites déchirures) sont apparus sur ma seconde peau.

Prix : 89,95 € (la Bécanerie)

2 – « Compter sur ses doigts… » 🖐 – Gants RST TRACTECH EVO RACE III

Sur la piste, notre carrosserie à nous, se sont : notre combinaison, notre dorsale, notre casque, nos bottes et nos gants. Nous avons souvent tendance à négliger la protection de nos petits doigts. Ceux qui justement contrôlent en premier lieu tout ce qui peut se passer sur notre moto…

Quand tu montes sur ta meule, que tu saisis ton guidon pour ensuite faire tout ce qu’un « grand » pilote fait : souder et tourner la poignée dans le bon sens, se sont les poignets et les 5 doigts de ta main qui font le job. Alors le feeling sur la poignée de gaz est finalement le premier « réglage » que tu souhaites valider.

Je suis une hyperactive et aussi une passionnée, à tel point que mes poignées de guidon ne font pas souvent long feu. Comme dit mon homme « mais c’est pas possible tu les bouffes avec les dents ou quoi ? ». Alors le ressenti de ma main dans mon gant de moto est quelque chose pour moi de très important.

Ampoules faisant, mains de bûcheron, j’ai tout testé. Les sous-gants anti-ampoules, les strapping Leukotape et j’en suis toujours revenue au naturel… mes mains « à même » le cuir de mes gants.

Mes RST Tractech en cuir de vachette et kangourou sont justes exceptionnels en terme de feeling. Mêmes neufs, dès que j’y glisse mes mains, j’ai l’impression de les avoir depuis des mois. Feeling oui, mais surtout protection. Mon côté MM93 qui ne veut pas lâcher sa meule quand il chute, m’a souvent valu de mettre à rudes épreuves mes petites paluches. Merci la qualité des matériaux utilisés pour la protection : doublure kevlar, carbone, et élasthane à mémoire de forme pour l’absorption des chocs.

Les + :

  • Protection des phalanges en fibre de carbone, élasthane à mémoire de forme, protections PU sur les doigts, sliders sur la paume et les doigts / système anti-arrachement entre annulaire et petit doigt
  • Double serrage poignet avec fermeture Velcro
  • Paume en cuir de kangourou pour un feeling décuplé
  • Esthétisme et choix des couleurs

Prix : 135 € (la Bécanerie)

L’avis d’Hadystance

3 – « Ne pas perdre la tête… » 🤕 – Nouveau casque intégral Bell Race Star Flex Surge Blanc/rouge

Depuis 2018 je roule en Bell, et comme dirait un certain Monsieur Généreux, « j’achète ! ». Piquée et amoureuse de mon casque Belle Race Star Flex, c’est surtout la décoration de mon casque d’entraînement qui aura changé en 2019. Et là, Bell, ils ont fait vraiment fort !

Mais j’ai tout de même vu une vraie différence entre celui de 2018 et de 2019. Un petit régime et des mousses optimisées le rend vraiment encore plus confortable que le modèle 2018. Son point fort reste toujours sa technologie Calotin Flex en 3 couches et sa fiabilité en cas de chute. Encore testé plusieurs fois cette année, vous seriez bluffés par le résultat et c’est ma tête qui vous le dit !

Intérieur VIRUS, conçu pour supporter des conditions extrêmes de températures, validé +++

Intérieur spécialement étudié pour les porteurs de lunettes… j’en connais qui vont apprécier !

Article complet : Bell Race Star Flex (cliquer ici)

Prix : 759 € (la Bécanerie)

S’assurer de sa sécurité avant d’agir est une expression que je m’efforce  d’appliquer dans ma vie. À moto, elle prend évidemment tout son sens. Alors toi aussi, sur la piste, protège ton « derch » comme il se doit !

Allez, en vous souhaitant bien sûr de ne pas avoir à vérifier toutes ces qualités de protection, sur ce, bonnes vacances !

Lil’Viber 😉


Où faire du shopping ? 💳 

🛍  www.la-becanerie.com 

🛒  www.bihr.eu


Crédit photos : TAD Photographie / Moto Magazine / Back Pixel / Jean-Luc Couesme