Il y a quelques semaines était inauguré un nouveau concept store moto à Paris, le 1200 LAB. Encore un concept store moto, me direz-vous ? C’est pas faux … et d’ailleurs, essayons de trouver des raisons « objectives » de ne surtout pas y aller !

Invitée pour l’inauguration, c’est le mardi 21 février que j’ai mis  les pieds pour la première fois au 1200 Lab. Dès l’entrée, les choses commençaient mal :

Tout d’abord, l’emballage : le lieu et sa déco. On peut dire que çà change radicalement de ce que l’on a l’habitude de voir. On entre dans un univers moderne et minimaliste, presque futuriste. Lab on a dit ! … Exit la tête d’élan sur les murs qui aura été remplacée par celle d’un tyrannosaure couleur or. J’vous jure le bon goût se perd … Vraiment trop d’originalité pour moi !

Ensuite, faisons le tour des « guests » (oui en bon parisien on ne dit pas « invités »). Que des mecs que personne connaît, comme Lolo Cochet, ou qu’on aime pas ! Bref, boire une coupe de champagne avec des potes motards, ça a fini par me saouler !

Mais bon après cette soirée pénible, je me suis dis qu’il fallait que j’y retourne pour ne pas rester sur des « à priori » et un mauvais souvenir. Ce sera en plus l’occasion de faire la connaissance des 2 responsables de la création de ce lieu « franchement décevant », Adrien Matina et Joaquim Lousquy.

Qu’est ce que je vais bien pouvoir mettre pour aller revoir un truc que j’aime pas ? Ben tiens … un truc que j’aime pas : une robe rouge. Çà me changera un peu, et çà apportera un peu de couleur. Bon, allez on tape la pause pour la photo souvenir et vous allez me parler un peu de vous les mecs !

Et allez … la déception continue quand ils commencent à me raconter leur parcours et leur rencontre. Vous me connaissez, je déteste les histoires, encore moins les histoires de potes et là, bim, on tombe en plein dedans ! Courage ma Lili avec un peu de chance c’est pas très long à écouter …

Adrien, vient de la mode et a notamment travaillé dans le luxe de New York à Londres en passant par Shanghaï. Ok, Le « fashion boy » quoi ! Quant à Joaquim, c’est le « self made man » … il a choisi une orientation business option création d’entreprise. Bref, parcours ennuyants et pas très glorieux… En plus, les mecs ils se connaissent depuis la naissance. Moi je dis, y’a baleine sous gravier…

Passionnés de moto et d’aventure, ils ont un jour décidé de créer le 1200 LAB pour y proposer un large choix d’équipements et d’accessoires high tech pour tout baroudeur qui se respecte. Plutôt orientées urbaines et adventures, les marques que l’on trouve au 1200 LAB, sont clairement positionnées haut de gamme et fashion.

On y trouve notamment des marques premium étrangères comme Klim, Saint, Velomacchi, Wunderlich, Unit Garage… gammes qui sont donc exclusives et que l’on ne trouve nul par ailleurs. Et voilà, c’est nul, maintenant si on veut être le plus smart sur sa GS pour affronter tous les dangers sur la place de l’étoile, même plus besoin de prendre le risques de se faire pirater sa CB en donnant son code sur internet ni de recevoir un produit contrefait … on pourra même essayer et regarder les produits en live avant de les acheter ! Je pose la question : il est où là dedans le goût du risque et le parfum d’aventure hein ?!!

Voici un petit aperçu de toutes ces horribles babioles !

Et puis pour terminer cette descente aux enfers, je ne vous parle même pas du coin salon/bar ! Non seulement le canapé est confortable comme une mousse de selle racing mais en plus les mecs ils te font faire le service ! La vérité si je mens ! Après ils te gavent de bombecs et de mini kinder bueno avec ton café, pour faire genre et mieux faire passer la pilule !

Bref, un endroit qui invite ses clients à prendre un café, à se relaxer entre 2 essayages ou qui permet également de privatiser le lieu pour des évènements privés. Franchement, quelle mauvaise idée !

En résumé, c’est le premier concept store à présenter des accessoires motos selon les codes du luxe et de l’exclusivité. Tout cela dans un cadre pas franchement attirant et avec un accueil plus que limite de la part de Joaquim et Adrien.

Bon du coup, je vais encore être obligée d’y retourner, je voudrais vraiment, mais alors vraiment pas rester sur une mauvaise image !

Allez, un point positif quand même. Il y a un manque certain d’équipement féminin pour le moment. Ouf ! … Manquerait plus que les nénettes se mettent à rouler sur du gros trail. Malheureusement, il semblerait que, même sur ce point, ils déconnent à plein tube les mecs. Prochainement, des modèles féminins, originaux et exclusifs devraient envahir les rayons ! Flûte alors !

Lil’Viber 😉

Z10

1200 LAB : 62 rue de Charonne 75011 Paris

www.1200lab.fr

Et pour celles et ceux (un peu trop blond(e)s) qui n’auraient pas compris mon humour, je vous conseille vivement d’aller découvrir 1200 LAB, c’est endroit juste génial !

Crédit photo : Lil’Viber