*Su misura = sur-mesure

Derrière tout projet un peu fou, naît souvent une belle histoire ; histoire qui commence toujours par une rencontre. Laissez-moi vous conter celle de Fabrice et de sa femme Natalia, les créateurs de GFM (Go Fast Moto), à la façon d’un Comics dans lequel pourrait bien apparaître un « super-héros »…

Il était une fois, Lili, pas plus haute que 3 pommes… hé oui, ma petite taille que j’assume en toutes circonstances, m’a causé bien des soucis pour trouver, non pas chaussure à mon pied (ça, j’en ai des placards entiers 😉 ), mais plutôt « combar » à ma taille !

Avant de me tourner vers le sur-mesure, chaque modèle de combinaison que j’ai pu essayé me donnait, soit l’option de ressembler à un « sac à patates », soit celle d’avoir fait « popo » dans mon fute. Un coup le buste était trop long et le zip se fermait sur mon menton, un coup c’est la longueur des jambes « taille mannequin » qui foirait.

En résumé, soit tu as les jambes de Karembeu, soit le physique de Mauresmo pour trouver ta taille. Autant vous dire qu’avec mon physique « Mi-mi Mati, mi-criquet qui s’est pris un coup de bêche », c’était pas gagné d’avance ! Et puis je ne vous parle pas des options de couleurs, y’en a pas ! Full noir ou full blanc avec en option : arabesques roses façon tribal, ou jaune fluo à la Valentino Rossi. Perso, je suis fan de son talent, mais beaucoup moins de son style !

Bref, dans le monde des pistardes, difficile d’allier sécurité, féminité et originalité !

Heureusement, il y a des marques qui font du sur-mesure et c’est ce qui m’aura permis d’enfin trouver une combinaison à ma taille et surtout de couleur rouge 😉

Quelques années ont passé, quelques chutes sont venues patiner le joli cuir rouge de ma combi, jusqu’à la dernière où le « washing machine » dans les graviers, aura définitivement eu sa peau… mais surtout, une idée qui a germé dans mon esprit et qui commençais à pousser comme du chiendent, m’a mise à la recherche d’un nouveau fabricant de combinaisons moto…

Depuis que Femme et Motarde m’a donné ma rubrique, « Le Shopping de Wonder Lili » et suite à mes incroyables exploits en 2016, comme celui d’arrêter les graviers avec mon corps, beaucoup de potes me surnomment Wonder Lili. Bon, même si je me sens plus Wonder maman au quotidien, j’avoue que je me suis prise au jeu de la super-héroïne et l’idée de me faire une « combar » de Wonder Woman m’a plus que séduite !

photo-lilviber-4

Et puis sur un de nos roulages avec Eybis, j’ai fait la rencontre de Fabrice et de Natalia, de la société Go Fast Moto. Quand je leur ai parlé de mon projet, je me suis dit qu’ils allaient vraiment me prendre pour une dingo, mais vu leur engouement à l’annonce de mon idée de « combar » WW, c’est à se demander qui de nous trois, est le plus « barré » !

Mesures prises (ah ben non, je fais pas un parfait 90/60/80…), tout comme le chrono ne ment pas, le mètre de couturière, lui non plus 😉 Choix des couleurs effectué, l’histoire pouvait donc commencer…

Mieux que du blabla, je vous laisse découvrir en images et en vidéo, les différentes étapes du travail de fabrication d’une combinaison moto…

Etape 1 : Atelier découpage…

 

Et l’histoire s’est écrite au quotidien dans nos échanges avec Natalia sur la confection de cette combinaison. Plus qu’une commande de combar de piste, c’est aussi et surtout une très belle rencontre humaine que j’ai eu la chance de faire. Il m’a suffit de voir les valeurs que GFM met en avant sur leur site internet, pour comprendre que nous avions la même conception de la vie : expertise, développement, passion, honnêteté, loyauté, persévérance, dépassement de soi, écoute… what else !

Etape 2 : atelier couture…

Rien n’est laissé au hasard : la largeur des bandes or sur les jambes qu’il a fallut revoir plusieurs fois, le bon positionnement des petites étoiles sur ma culotte de Wonder Woman, le W du buste pour qu’il ressemble au plus à la réalité ! J’admire la patience de Natalia, qui toujours à l’écoute, ne rechigne à aucun moment suites aux nombreuses modifications que nous avons apporté au dessin de la combinaison. Mieux que cela, je reste surtout impressionnée par la réactivité dont elle a fait preuve, à chaque étape, de la conception à la fabrication de ma combinaison.

Etape 3 : atelier couture ; hé oui encore…

Une fois la créa et le projet définis et validés, la fabrication est lancée. Régulièrement je reçois des vidéos qui me dévoilent au fur et à mesure le secret de fabrication de ma combinaison. Tout me semble déjà tellement beau, les couleurs flamboyantes, la qualité du cuir, la précision des coutures… tel un cadeau que j’ouvre délicatement, je ne me lasse pas de regarder en boucle ces minis vidéos que Natalia m’envoie chaque semaine.

Etape 4 : résultat final…

Et puis un jour, un énorme carton en provenance d’Italie arrive à la pharmacie. Elle est là, enfin ! Et elle n’arrive pas seule puisque que « Maman Noël Natalia » m’a bien gâtée : sous-vêtements techniques de la marque SIX2, chaussettes, bandeau, accompagnent ce gros paquet cadeau ! Y’a plus qu’à transpirer sous la combar maintenant…

De retour à la maison, je fonce essayer ma nouvelle combinaison, histoire de voir si les mesures sont toujours bonnes (quelques kilos de trop sont si vite arrivés en cette période de fêtes de fin d’année…). Ma première réflexion est que la doublure est douce comme de la soie : en temps normal elle accroche sur les sous-vêtements, mais celle-ci me fait glisser dans mon cuir comme dans un collant tout neuf.

Exit les coutures qui te grattent les poignets et les chevilles : les manches ainsi que le bas des jambes, sont terminés par un revêtement en Néoprène qui te garantie un confort sans précédent.

Mais le plus important, le confort du cuir : je me sens à l’aise comme si j’avais porté cette combinaison toute ma vie. Le cuir est souple, il épouse parfaitement mon corps et semble déjà formaté à ma morphologie. Ouf, je vais éviter les soirées en combar à la maison à passer l’aspirateur, faire la cuisine, monter les escaliers afin d’assouplir son cuir.

Tout est validé ! Il ne reste plus qu’à aller mettre à l’épreuve cette Wonder combinaison sur les circuits de France et d’ailleurs 😉

Comme j’aime bien les surprises, il y a encore une petite option que je n’ai pas encore dévoilée sur cette combar de super héroïne, alors patience, 2017 arrive à grands pas et j’ai bien l’intention de voler (heu non… rouler) vers de nouvelles aventures et vous les faire partager avec humour mais surtout passion !

Lil’Viber 😉

Encore un énorme merci à Natalia et Fabrice de Go Fast Moto pour le travail de titan réalisé pour satisfaire mes idées farfelues. Une belle rencontre et une belle histoire qui ne fait que commencer…

Plus d’informations : GFM – Gofastmoto (cliquer sur le lien)

Contact : info@gofastmoto.com

Crédit photos : Go Fast Moto, Lil’Viber, Hadi L’Etang

Vidéo : Go Fast Moto