Pour ma fin de saison 2016, j’ai été (beaucoup trop) sympa avec mon mécano et mon mec : j’ai bien entamé le boulot de démontage de la bécane pour la préparation de la Women’s Cup 2017 … en torpillant Panini au Mans …  Oups!

Trêve de plaisanterie, après la compression réalisée sur la moto, il a fallu une équipe aux « Wonder-pouvoirs » pour réparer mes bêtises…

J-2 avant la Saint-Valentin et j’ai déjà reçu mon cadeau : une Wonder-Panigale !

Après 5 mois de boulot intensif sur ma bécane, je ne peux qu’applaudir l’incroyable travail réalisé par mon Wonder-mécano, aidé de mon Wonder-mec ! Moi, je l’avoue, à part avoir fait chiffonnette et préparé la bouffe pour nourrir les troupes (ça c’est cadeau pour les gros machos !), je n’ai pas beaucoup mis le vernis dans le cambouis ! Mais comme on dit, l’union fait la force et j’ai moi aussi sorti mes pouvoirs de Wonder-Lili pour mener de front pas mal de choses en même temps…

Et voilà le résultat de cette Wonder-équipe !

B

Mais voilà pas de Wonder-Lili sans une combinaison d’héroïne ! C’est GFM Su Misura (article complet sur ce lien) qui aura relevé le challenge de me fabriquer une combinaison sur-mesure, aux super pouvoirs ! Espérons qu’elle me permettra de repousser les bacs à gravier et qu’elle me donnera surtout des pouvoirs de super vitesse !

A

Mais alors, quelle idée Lili de choisir pour ta com’ et ta déco 2017, une super-héroïne ?! Un peu prétentieux non ?

Eh bien pas du tout … Laissez moi vous briefer rapidement sur l’origine de Wonder Woman et ce qu’elle m’a du coup inspiré : créée en 1940, elle est l’une des premières super-héroïne et est devenue une figure féministe. Elle a été imaginée par William Moulton Marston et dessinée par H.G Peter. Le communiqué de presse de l’époque disait : « Wonder Woman a été conçue par le Docteur Marston dans le but de promouvoir au sein de la jeunesse un modèle de féminité forte, libre et courageuse, pour lutter contre l’idée que les femmes sont inférieures aux hommes et pour inspirer aux jeunes filles la confiance en elles et la réussite dans les sports, les activités et les métiers monopolisés par les hommes. »

Voilà un homme plein de bon sens (même si au fond il voulait que les femmes soient « tendres, soumises et pacifiques comme le sont les femmes bonnes. ») … Pour ma part, pas besoin de vous expliquer pourquoi cela m’a charmée de véhiculer cette image et ce message plus que positif pour nous les femmes, et plus particulièrement dans le monde de la moto et de la compétition vitesse. Sans compter qu’en plus, avoir de l’humour et une part d’auto-dérision, rend pour moi la vie beaucoup plus joyeuse et amusante 😉

Alors, à l’image de mes rubriques « le Shopping de Wonder Lili », j’ai bien l’intention de vous amuser avec mes anecdotes de Wonder-Lili en piste sur son fidèle destrier, la Wonder-Panigale … espérons que cela soit la piste « aux étoiles » 😉

Oui mais, pas de pouvoirs magiques sans un peu d’entrainement et il me faillait trouver des Wonder-roulages pour me permettre de progresser au mieux et dans les meilleures conditions. C’est EYBIS qui aura la lourde tache de développer mes pouvoirs de « super vitesse » et de « super chronos » !

Dans mon entreprise de « démontage dans la Dunlop », j’ai par la même occasion éclaté mon « casque aux petites culottes ». Il me fallait donc un nouveau casque, que dis-je, un Wonder-casque prêt à résister à toutes les agressions extérieures, dont celles des graviers ! Et pour ce travail, j’ai eu la chance de trouver un Wonder-peintre en la personne de Valère, de la société Aerographik.

En plus d’avoir fait, à ma demande, un casque aux pouvoirs de « résistance au contrôle mental » (à tester dans la Dunlop et dans les boutiques de godasses…), Valère aura aussi et surtout, peint la fabuleuse robe de ma Panigale, aux couleurs de Wonder Woman. Et voilà Panini et sa culotte magique, prête à utiliser ses nouveaux pouvoirs de super vitesse, durabilité et régénération (on ne sait jamais, une chute est si vite arrivée !).

J

Evidemment, pas de super pouvoirs sur la piste, sans de super godasses pour Panini ! Et pour ne pas se pavaner en tongues, l’équipe et un grand nom de la chaussure de luxe, fort de son expérience en Moto GP, se sont ligués pour faire face à ce nouveau défi. Vous l’avez deviné, je vous parle d’un Wonder-manufacturier : la marque Bridgestone ! Imaginez qu’on vous fait un contrat pour l’année avec la fameuse marque de godasses à semelles rouges les filles ? Et bien voilà ce que j’ai ressenti quand Bridgestone m’a proposé de devenir partenaire de ma saison et de chausser du coup ma belle Panini !

Hummm… mais, j’ai le sentiment que malgré tout cela il me manque quelque chose…

Mais oui, le détail qui tue … la cape de Wonder-Lili !

Me voilà enfin prête à affronter de nouveaux défis, mais surtout à aller chercher, grâce à mon lasso magique, un maximum de plaisir sur la piste et ce, toujours avec ma merveilleuse compagne d’aventure, Panini…

Tout au long de cette année à venir, j’espère donc vous faire partager cette aventure, et vous apporter à vous aussi un maximum de plaisir.

Allez hop, il est temps pour moi de me faire une petite projection astrale et de me mettre la tête dans les étoiles et les roues sur le bitume !

Lil’Viber 😉

Afaire4

Encore un énorme merci à mes sponsors et partenaires qui me permettent de vivre cette grande aventure et me soutiennent dans ma quête de super pouvoirs !

Merci à mon club, Riding Sensation, qui me soutien également dans cette merveilleuse aventure !

#Bridgestone #Medicis Patrimoine #Eybis #Aerographik #Dal Zotto sac à casque #Ford Cesson Sévigné #Bourgeois Sérigraphie #Pharmacie Lili #Delerue Expérience #Riding Sensation #Zydus France #GFM Su Misura

Rendez-vous les :

15 et 16 avril sur le circuit Bugatti du Mans durant les 24 h du Mans pour la première manche de la Women’s Cup 2017

13 et 14 mai sur le circuit de Ledenon durant le WERC, pour la deuxième manche et avec le soleil !

2, 3 et 4 juin à Magny-cours durant les 12 h de Magny-cours pour la dernière manche et la finale du championnat…

7, 8 et 9 juillet pour les 300 miles du Vigeant en endurance et course de vitesse

11, 12 et 13 août à Dijon, pour les Valentinos Days et une course d’endurance et de vitesse durant la manche du Championnat Suisse.

Crédit photos : Hadi L’Etang