Après Le Mans, où la Castafiore s’est faite refoulée en raison d’un chant mesuré à 112 décibels, il a fallu rapidement trouver une solution. Pas le choix, adieu la belle ligne FM Project, bonjour la non moins belle ligne Akrapovic. Mais, avec à peine 3 semaines pour la recevoir, tout démonter, puis tout remonter (merci Titi !), bien évidemment on pas eu le temps de tester le bruit de cette nouvelle ligne. Et la deuxième manche du Championnat de France c’est now ! Alors sur une V2 ou sur une V4 ?

Après une année 2018 éprouvante moralement, il me faut retrouver le chemin de la sérénité. Alors dans mon package de bonnes résolutions et de nouvelles techniques de travail pour ma saison 2019, j’y ai inclus la médiation. Très certainement des restes de mes lectures de bouquins sur le Bouddhisme de mes « années Faculté ».

Un jour, j’ai lu un proverbe Bouddhiste qui disait : « A l’aide de la méditation, de la persévérance et d’une infatigable énergie, le sage atteint le Nirvâna ».

Bon moi ce que je veux surtout c’est atteindre le drapeau à damier sur mes roues, mais surtout avec ma Panigale V4 ! La Persévérance et l’infatigable énergie, çà je pense les avoir en stock ! Il ne me manque plus que la méditation pour atteindre le fameux nirvana ! Je ne me doutais pas à quel point cette deuxième manche allait remuer tous mes chakras…

Mercredi 22 mai – Contrôle technique 

Avant de passer au technique, atelier collage des sponsors sur le nouveau sabot (#changementdeligne #redécoupedusabot #repeinturedusabot), et là, je me rends compte qu’il me manque un numéro de course. Obligatoire évidemment pour le technique. Merde, merde et merde ! respire… zen attitude… merde, merde et re-merde… No stress … sur le paddock tout se trouve !

Ne pas paniquer … check ✅

08h30 pétantes, on fait la pôle du contrôle technique. Pas certaine que d’envoyer 2 Playmobils soit une très bonne idée pour passer incognito auprès des commissaires. Big Panini est scrutée dans les moindre détails de son anatomie mais n’a toujours pas le droit à la vérification de ses cordes vocales !

« Non ma « tite » demoiselle, le sonomètre on le fera demain après la Q1″

« Oui mais je fais comment si elle passe pas au sonomètre ? Je n’aurai pas présenté l’autre moto au cas où ! Blablabla… »

« Mais non, vous inquiétez pas, elle est des chicanes votre moto ? Bon ben ça ira, blablabla ! »

Ne pas s’inquiéter … presque check ✅

Jeudi 23 mai – Essais libres

Première séance d’essais pour remettre mes chakras en ordre et choper les bons points de repères sur le circuit. Je ne suis pas vraiment à l’aise avec la moto qui a beaucoup de mouvements, et le chrono s’en ressent. Avec ma copine Nordhalle on décide d’aller faire un essai avec les Pro Twin histoire de se « faire secouer un peu les fesses ».

Je termine la journée et la 2ème séance de la Women’s Cup en P2. Mais vraiment pas satisfaite de mes chronos qui sont à 4 secondes de l’année précédente avec Little Panini. J’ai vraiment du mal à me détendre sur ma moto qui pompe de plus en plus, et ce malgré les différents settings que l’on teste.

Se détendre … pas vraiment check ✅

Vendredi 24 mai – Qualifications

J’ai l’impression que Magny-cours est le circuit où je vois le plus de pelles et de drapeaux rouges. C’est d’ailleurs aussi pour cela que c’est un circuit sur lequel je ne me sens pas du tout à l’aise, encore moins quand il pleut. Et, cette fois encore, çà n’a pas raté. Entre les courses annexes, et les 12 h de Magny-cours, les nombreuses chutes engendrent un retard qui écourtera notre Q1 à 15 mns.

 éviter les mauvaises ondes … check ✅

Evidemment, je pars comme un roquet qui veut bouffer son nonos. Sur la piste, je reste engluée dans les paquets au lieu de couper pour me trouver une fenêtre de tir. Je m’énerve, je me crispe sur Big Panini et à chaque panneautage je vois une place qui ne devrait pas être la mienne. Je me fais des points morts, des ratatouillages de passages de vitesses, des freinages tout pourris. Bref, à priori ma zen attitude s’est barrée en pause « déj » et je termine internée P4 avec un chrono moins bon que ceux des essais.

Zen attitude … pas check du tout ! ❌ 

Mais le petit Bouddha qui sommeille en moi (si si il y en a un… parfois) me chuchote à l’oreille : « Lili, Persévérance, énergie positive, blablablablab… ». Bon ok, Q2 à 17h00, je sors mon tapis de méditation pour me faire 1h00 de préparation mentale et de stretching. Avec les nouveaux réglages sur ma meule, impossible de ne pas ouvrir le chakra spéciale qualification : le fameux chakralification !

Cette fois-ci je ne me fais pas avoir et j’entre en piste parmi les premières en espérant enquiller quelques tours clairs. Ma moto semble déjà mieux sur les accélérations et j’ai moins de louvoiement à l’arrière. Je suis surtout beaucoup plus détendue sur Big Panini. Mais, au bout de 2 tours, impossible de passer la 2 !

Je ressors en pite-lane pour expliquer ce qui se passe à mon équipe. Check de la moto et je repars !

Zen attitude … check ✅

Oui mais pas pour longtemps … le problème se reproduit et ma vitesse se retrouve à nouveau bloquée. Je décide de continuer coûte que coûte et me retrouve à rentrer en 3 dans les épingles du circuit. Mais au bout d’un tour, voilà que même mes vitesses ne passent plus dans la ligne droite. Je suis obligée d’abandonner en sortant par les voies de sécurité, persuadée d’avoir flingué mon shifter, voir pire, ma boite de vitesses… les larmes commencent à m’envahir sous mon casque. Alors que je baisse les yeux, je m’aperçois que mon poly s’est décroché et bloque mon sélecteur de vitesses !

Une colère noire s’empare de moi…

À nouveau le nain chauve recommence à me sortir ses proverbes « Lili, accepte ce qui est, laisse aller ce qui était et aie confiance en ce qui sera, blablabla…. »

Eh, oh Bouddha, c’est pas toi qui a foiré 3 qualifications en 3 ans, à cause d’un poly qui se fait la malle !

Laisser le coté obscur de la force … pas check 

Bilan, Q2 soirée pour moi. Evidemment je ne peux pas améliorer et je perds même une place. Je serai P5 sur la grille de départ.  Pire encore, je n’ai pas eu le temps de tester un départ arrêté avec le launch control de la V4. Ça sent le départ foiré édition 2018 tout ça…

Photo de classe et barbecue, j’essaye de me concentrer sur le positif. Finalement, le feeling était plutôt pas mal sur Big Panini, même si je n’ai fait que quelques tours. Et … Alléluia, 101 Db au contrôle sonomètre, ça passe large ! Et puis la météo semble jouer en notre faveur, va faire beau demain ! Enfin c’est ce que l’autre monsieur au crâne chauve m’a dit 😉

Ne retenir que le positif … check ✅

Samedi 25 mai – Course

06h30 du matin, je suis réveillée par des « clop… clop… » sur le toit de la roulotte. Je baisse le store de la fenêtre et vision d’horreur ! Il pleut comme vache qui pisse et le ciel est noir à des kilomètres ! Ceci dit, notre course est à 16h00, je décide de me lancer dans de la « méditation-incantations » pour que le soleil revienne !

À part attendre, et rester zen, il n’y a pas grand chose à faire. Si ! Allez regarder les autres courses pour identifier les « traj » sous la flotte. Course WERC 1000 cc, 41 au départ, seulement 16 à l’arrivée. Ma zen attitude est mise à rude épreuve…

La vache qui pisse est sacrée ! … check ✅

Finalement, le miracle se produit et la piste finit par sécher complètement ! Encore merci aux commissaires de piste qui durant les courses annexes, me tenaient au courant de l’état de la piste 😉 Juste avant de partir en piste, je me sens fiévreuse et pas très en forme. Zen attitude, tu parles ! Je décompense en fait toute cette pression et cette peur de rouler sous la flotte accumulées en l’espace de quelques minutes.

Après le tour de mise en place, je décide de tester le Launch control avant le tour de chauffe.

« Alors Titi m’a dit, tu appuies sur bouton en premier. Ensuite tu appuies 3 fois sur celui-là. Puis tu appuies sur ce bouton pour valider. Ton écran te dis de passer la 1ère. Enfin, tu soudes à 8000 tours… purée j’ai mal à la tête. Et tu lâches tout ! »

Résultat, c’est pas du Nirvana, suis restée scotchée en grille 😂 Je ferai donc le départ de course « à l’ancienne » !

Mais il m’a mis la fièvre … check ✅

Même si j’ai bien réussi et enfin compris comment faire un bon départ arrêté, j’avoue que j’appréhende tout de même mon premier départ avec Big Panini. 220 bourrins prêts à partir au galop, à maîtriser ce n’est pas rien ! « Tu vois Lili, il faut faire cirer l’embrayage, cirer l’embrayage, cirer l’embrayage… »

Feux éteints, c’est parti ! Je prends un assez bon départ, mais coupe quand devant moi Lulu#12 se retrouve scotchée après avoir calé ! Je comprends enfin, l’effet de surprise de mes concurrentes l’année dernière, quand je foirais totalement mes départs. Malgré tout je suis dans le peloton de tête. Mais arrivée à Adélaïde, je me fais un magnifique point mort ! Je perds le groupe de devant et vois les filles s’éloigner.

Problème ma zen attitude ne me quitte plus, du coup je m’endors un peu sur ma meule. Quand soudain, Lulu#12, partie avec plus de 20 places de perdues, me passe comme un boulet de canon ! Coup de pieds au cul immédiat et me voilà remontée comme une pile électrique.

Zen attitude au chiotte ! 

Je remonte sur la P5 qui se rapproche de plus en plus de mon viseur 😉 Ma moto pompe à mort, louvoie du cul et j’ai du mal à accélérer comme il faut dans toutes les lignes droites. Mais je m’accroche à ma bête, pas question qu’elle prenne le dessus !

Sortie de la chicane, je suis dans le popotin de ma concurrente. je tords la poignée en mettant tout mon poids (rigolez pas) pour redresser au plus vite ma moto. Puis en bout de ligne droite, je ne suis pas sur la bonne « traj ». Tant pis, je coupe pas ! Je passe la P5 en plongeant à l’inter et me retrouve complètement éjectée sur le vibreur extérieur.

« P….. ça passe pas ! M’en fout je couche tout ! Vibreur, vibreur, vibreur (purée sa secoue)… la vache c’est passé ! »

Retour de la vache sacrée … check ✅

Je passe le damier à la 4ème position, la banane sous mon casque et le poing levé ! ✊

Même si ce week-end de course a commencé difficilement, cette 2ème manche se termine sur beaucoup de points positifs.

Pour sa première course une belle P4 avec Big Panini, une moto qui demande encore beauuuucoup de réglages 😄

Des points marqués au Championnat qui me classent pour l’instant en 3ème position au scratch et dans ma catégorie 😍

Encore de merveilleux moments passés avec toute mon équipe et tous les potes de circuit 🤩

Rendez-vous mi-juin pour la 3ème manche sur le circuit Carole où je compte bien me servir un max de ma zen attitude 😉

Pour finir Bouddha a dit : « Si le problème a une solution il ne sert à rien de s’inquiéter, mais s’il n’a pas de solution, s’inquiéter ne changera rien… » Je vais essayer de ne pas l’oublier celle là 😂

Lil’Viber 😉


Merci à toute mon équipe et aux 2 petits nouveaux venus nous accompagner dans cette aventure « pour le pire, mais surtout pour le meilleur » #Gauthier #Cyril 😉

Merci aux organisateurs et aux filles de la FFM au féminin présentes sur tout ce week-end de course.

Merci aux commissaires de courses, toujours présents quelques soient les conditions météo !

Bravo à toutes les filles et plus particulièrement à ma copine Nordhalle qui termine à une belle 3ème place. Big Up à Lucile #lulu12 pour sa course de dingue et sa très belle 2ème place plus que méritée (un tour de plus et la P1 était dans la poche).


Merci à tous mes partenaires : Bridgestone / Medicis Immobilier Neuf / Bihr / Bell / RST / CL Brakes / Stema Racing / Lightech / Delerue L’Expérience Moto / EYBIS / SIXS / Ipone / Société Stickersshop / Evo X Racing / Aerographik  / VM Graphik / Dal Zotto Paris / IRC Components / Test Your Fun / Ducati West Europe / Riding Sensation / Pole Position 77 / Stickersdeluxe / Sbam / My Big Bang / PAM Racing / LLB Services


Photos : Back Pixel / Jacques Maury Photographie / TAD Photographie