Le dimanche 8 mars a circulé librement dans Paris un « Coeur ❤️ O Na Virus ». Une épidémie massive d’amour s’est propagée dans la capitale. Si j’avais su que mon costume 2020 foutrait autant le bordel !

Et oui, il y a 3 semaines a eu lieu le défilé annuel des passionné(e)s de deux roues, Toutes en Moto ! Mais l’édition 2020 organisée comme tous les ans à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, n’allait pas se dérouler comme toutes les autres.

Pour la 1ère fois, le cortège ne partira pas de notre Château de Vincennes habituel. C’est bien aux pieds de la « Dame de Fer », que nous avons toutes et tous fait gronder nos moteurs !

Pour fêter les 10 ans de TEM, un village aura même été installé quai Branly, juste devant la Tour Eiffel. Tout comme dans chaque village organisé par les villes de Strasbourg, Bordeaux, Lyon, Nîmes, Laval, Vichy et Orléans, on pouvait notamment y trouver : des concerts, des stands d’exposants partenaires, des food trucks, des flash mob, des essais de maniabilité, des tombolas et j’en passe.

La météo habituellement généreuse, nous aura cette année complètement laissé tomber. C’est sous le déluge et dans le froid qu’il aura fallut parader dans la ville de Paris.

Ni le vent, ni la pluie, ni le froid n’allaient pour autant nous décourager. C’est un tout autre évènement imprévu qui risquait de remettre en cause le maintien ou pas, de cette belle manifestation : Le Corona Virus !

Heureusement, pas d’annulation de cette 10ème édition ! Mon costume pour l’occasion était du coup tout trouvé ! 8 jours plus tard, le gouvernement annonçait le confinement en France pour au moins 15 jours, la suite vous la connaissez déjà…

Je serai donc déguisée en « Coeur ❤️ O Na Virus » !

Alerte générale !  Sortez vos masques, à ce jour des bisous volants circulent encore dans l’air. Enfin, au dire de ma copine Céline, une des organisatrices, ce sont plutôt des confettis en forme de coeur qui jonchent encore le sol à l’heure actuelle. As-tu déjà essayé de virer des confettis dans ta baraque après une grosse fiesta ? L’enfer… Alors imagine quand il a plu…

Vu le temps pourri annoncé, j’avais préféré assurer mes arrières en venant avec My Little Monster équipée des bons pneus. Et puis finalement, ma petite Ducati sera restée bien au chaud pour faire place à BEAUCOUP PLUS grosse qu’elle !

« Eh Lili, toi qui n’as plus peur de rouler avec des mastodontes, ça te dit de prendre notre nouvelle Challenger pour la parade ? »

« Elle est rouge ? Ok, vendu ! »

C’est comme ça que je me suis retrouvée à conduire cette Indian de 365 kg sur les pavés mouillés de Paris ! Etait-ce bien raisonnable ?

(Photo Indian Motorcycle)

Pas la peine de me demander mes retours sur le test de cette moto, je n’ai pas dépassé la 2ème ! Parade oblige, c’est à petite allure que nous avons pu défiler pour la première fois sur les Champs Elysées, la place de la Madeleine, la Concorde. Merci à cette discothèque roulante qui a permis de conserver l’ambiance musicale, après que la sono du camion ait grillé sous la pluie !

Ce que je peux juste vous dire, c’est que malgré le temps déplorable et l’inquiétude naissante pour ce Corona Virus, la joie, les rigolades et le plaisir ont encore été une fois, au rendez-vous !

Toutes en Moto, c’est TOUT plein de belles choses ! Le milieu des deux-roues féminin mobilisé pour des causes qui méritent notre solidarité. Un moment de retrouvailles avec les copines et les potes. Une belle façon de partager notre passion pour la moto aux yeux du public. L’occasion pour moi de faire encore plus le clown et de faire tourner le commerce des déguisements en France.

Sans oublier, les quelques heures en mode « rebelle ». Pouvoir rouler en faisant un boucan d’enfer (#nochicane #pouetpouet ) et brûler tous les feux rouges escortée par la police sans se prendre une seule prune… ça c’est fait 🙊 !

Vivement 2021 !

Lil’Viber 😉

Je vous laisse découvrir le joli reportage réalisé par 3 étudiants en journalisme pour leur projet d’examen final. Avec Mymy Rider, Nathalie Charageat et moi-même 😉 Merci à eux pour l’intérêt porté à la moto et plus particulièrement à la moto au féminin.


Merci à Pauline Comte, Baptiste Lépinay et Marie-Claire Polo pour la réalisation de ce reportage à l’occasion des 10 ans de Toutes en Moto. J’espère qu’il vous vaudra une belle note pour votre examen final 😉

Merci à Indian Motorcycle pour le prêt de cette énorme Challenger rouge 😉

Merci encore aux organisatrices de TEM, aux bénévoles et à toutes les femmes et les mecs venus parader sous le déluge et dans le froid !



Photos : Jean-Luc Couesme

Motos : Indian Challenger / Ducati Monster 696

Sac à casque : Dal Zotto Paris

Casque moto racing vidéo : Bell Race Star Flex (peinture Société Aerographik)

Organisation : www.toutesenmoto.org